Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 14:59

Coucou les filles voilà la photo des deux derniers vernis en attendant que mes grd parents m'en ramène de la joquera ou du perthus ...

 

vernissephora.jpg

Repost 0
Published by nailartpassion - dans Mon matériel
commenter cet article
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 10:59

 

Je demeure qu'un être de chair, sensible mais amère je fonde ma vie sur l'absence d'une existence hiérarchisée par l'amour ignorant la peur de l'abandon. Je regrette les mots qui émane de ma bouche, qui me donne parfois l'impression que tout reste à construire au cœur inerte qui bat dans ma poitrine retrouveras-tu un jour la plénitude qui t'appartenais sur un laps de temps incertain que fut ta propre vie. Le regard tourné vers le passé, être déchiré en son sein je ne peux garder le cap quand je sais qu'il n'y aura plus jamais d'étape...

Repost 0
Published by nailartpassion - dans Mes textes
commenter cet article
16 juin 2011 4 16 /06 /juin /2011 20:58

 

En vers le corps l'irrationnel prend le dessus désir existentiel de parcourir ta peau de mes lèvres j'assumerai tous actes de rebellions si ceux-ci me permettent d'exécuter la sentence de mes sens avouer que je suis miséricorde dans tes bras que plus rien n'est primordial , ta bouche est la mienne , tes mains guident ma route je te recherche être qui fait de moi cette chose infecte qu'est l'amoureuse au dieu du pêché je vous rejoins en votre sein il est temps pour moi de contempler ma stupidité déconcertante qui me rendra incrédule à tous ces mots...

Repost 0
Published by nailartpassion - dans Mes textes
commenter cet article
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 20:23

Bonjour les filles hier j'ai fais des petits achats à séphora et oui mes premiers vernis j'ai eu un coup de coeur pour un bleu et je me suis servi pour ce nail art !

 

hawai.jpg

 

hawai1.jpg

 

hawaipieds.jpg

 

ben j'en ai profité pour faire mes pieds ^^ ben oui avec les chaussures ouverte c'était top !

Repost 0
Published by nailartpassion - dans Mes créations
commenter cet article
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 10:57

 

 

Il est temps de tourner la page , redevenir une simple femme sans amour, retrouver la chaleur de la solitude. Être de pureté je me suis fourvoyée sur le chemin de l'amour. Au cœur qui est le mien tu me déchire, tu as fait de moi un âme de luxure, mon corps se souvient encore de cet acte qu'il le rendait vivant... Adieu, sensation d'exaltation , les souvenirs s'effaceront, le goût deviendra inexistant.

 

Repost 0
Published by nailartpassion - dans Mes textes
commenter cet article
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 10:56

 

Le destin est avec moi cruel, à peine un esquisse de bonheur il me retire l'être ultime, au miséricorde je meurs jour après jour mon être demeure insatisfait il n'alimente plus mes désirs qui s'éloignent de moi , telle une poupée je marche à demi-temps, destiné de pêché je demeure dans l'éternel comme la cruauté éveille chez moi le ressentiment d'être un ange mortelle. L'abandon s'extase de me taillader le simple sentiment de joie comme si le karma me punissait pour des horreurs passé , il est temps de payer ma dette solitude cruelle qui joue de mes entrailles vide d'amour, mon univers n'est plus il s'est enfui à son tour ma peur est devenu insupportable elle me l'acère jusqu'au plus profond de mon être je ne peux plus dissimuler au monde mon mal être j'écris pour ne pas sombrer mes mots ont perdu leurs sens , ils exécutent une danse invisible pour exprimer cette douleur depuis qu'il n'est plus, je suis que l'ombre parfaite d'un vide incontrôlable maitre de ma destiné pourquoi est-tu si cruel?

 

 

Repost 0
Published by nailartpassion - dans Mes textes
commenter cet article
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 10:55

 

Toi ignorance suprême je deviens ton alliée dans cette bataille , je lis tes pensées lugubres... telle la sève ta noirseure s'écoule en moi , je me transforme et ère dans le mal des entrailles de la terre...

 

Repost 0
Published by nailartpassion - dans Mes textes
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 10:49

 

Je marche dans la rue pavé, me voilà embaumé par l'odeur des géraniums. Et oui je me trouve près d'un fleuriste. Quelle odeur naturelle survie à travers l'odeur polluée que dégage la ville. Rares sont les plantes qui poussent naturellement. Ce ne sont que des parterres maitrisés que je peux envisager de voir dans ce lieu de bitume. Il me faut faire attention car le naturel peut être superflu quand il vient de nos amis canins , comptez les crottes de chiens sur votre passage.
J'arrive à un parc. On peut penser entrevoir quelques décorations naturelles, un air fleural. Mais je ne vois que quelque chose, parsemée quasi-inexistante. Je m'appuie contre un platane, arbre centenaire tes racines paraissent exagérée un semblant de vie. Un grand homme qui a vu évoluer son lieu de vie. Comme un vieux sage, il garde en son sein les stigmates du temps. Jeune, il aura s'en nul doute côtoyé que les prairies avoisinantes. Quelque chose c'est passé dans le cœur des hommes, une frontière c'est creusée. Ils ont pris le pas sur le paysage naturel. Peu à peu le béton remplace l'herbe folle. Les couleurs autour de l'arbre sont devenues ternes. Capricieux et égoïstes sont maintenant les hommes. Un sentiment artificiel de remord les distrait. C'est pourquoi notre ami le sage ne s'est pas retrouvé en bois de chauffage. Il aura attendu ou rêvé de revoir autre chose que ce gris qui chaque jour s'étend autour de lui, un peu plus.
Comme une publicité l'homme joue de la propagande, «  la nature survie à travers nos pots de fleurs et nos petits parcs ». un nouveau phénomène la culture de bambou, élément de décoration apprécié. Mais cette minorité de naturel qui reste de naturel dans nos vies n'est-elle pas pollué par l'idée que l'on s'en fait.
Elle n'est plus sauvage. Les saisons passe et sa communauté s'estompe. Reposant à jamais dans le cœur oublié de mes pairs. L'oublie de la sérénité qu'elle pouvait nous procurer. Les décharges et les poubelles remplacent les collines de dans le temps. La nature se fait étouffer dans nos mains. Faussement artificielle, tu n'est plus dense et semble devenir grise à te fondre dans ce décors urbain. Absurde est le faite de t'organiser. La jardinière devient ton seul lieu d'existence. Tu est alors calme et docile à travers eux. Ton existence semble fausse. Le paysage se résume aux buildings, une géométrie précaire.
Changeant jour après jour, structuré dès ta naissance, tu sembles perdu dans ce nouveau monde bruyant.
Les larmes envahissent mon visage. Je me remet à marcher, la fraicheur me saisie. Une senteur amère s'élève en ma direction. J'arrive à hauteur d'un parterre de buis. Il envahie ses compairs. Seule végétation qui garde son odeur dans cette ville au gaz divers.
Les couleurs denses vivant sous mes yeux semblent perdre leur clarté.
Un enfant discret se cache derrière ces buissons. Il donne ainsi un mouvement de vie sur l'utilité de cette présence naturelle. Et comme moi, je crois qu'il apprécie pas le fait du c^té rangée du parc. Les bonnes cachettes sont absentes de ce lieux.
Devient-elle crade ou décoratif?
A part quelques herbes folles sur un quelconque terrain vague, elle ne reste que le côté artificiel qu'on lui donne. Elle n'est agréable car elle devient manquante, objet rare que l'on convoite. Mais si elle a le malheur de ne plus être dans la lumière, le côté rare se transforme en sale , voilà le retour du mauvais petit canard. Tu est alors vandalisée comme un fluide , tu t'éparpilles dans la ville. Je fais demi-tour et retourne voir le sage. Calme est notre arbre alors que sur ses pieds un ami à l'état mort sous forme d'un banc accorde au passant une pose. Je m'y assois et pose mes mains sur lui pour sentir un semblant de vie qui a disparu depuis fort longtemps. Un effort minimal et le flot de mes larmes reprend.
Faible nous sommes nous les hommes contre la survie de ces herbes folles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by nailartpassion - dans Mes textes
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 10:47

 

Parc parmi la pierre et le béton délimité par des maisons et de ce lieu d'histoire . Je descends par le biais de l'école. Silence parmi la faune offre une végétation parsemée de couleurs. Deux possibilités de chemins viennent à moi gauche ou droite ? Je prends la droite, ici en touffe tel un hérisson et aligné comme une armée. Parterre d'une civilisation vert épinard , qui combat contre un ennemi d'un vert anis à un vert bouteille qui se moque de votre propre apparence ici civilisation feuillue rime avec abondance . Ce passage n'est convoité que par les élèves et les professeurs des beaux art comme la traversé du désert elle est peu fréquenté. Je passe de la vie à la mort après quelque pas j'arrive à la portée d'un banc cruelle est la vie de l'arbre qui a servi à le constituer. Encore plus loin encore deux possibilités la droite marque la fin du parc viennent le mur de pierre parfois apparentes et des grilles sur la gauche. Je continue sur l'autre chemin, un petit parc de jeux à été crée autour de grands hommes du jaune moutarde au vert tilleul puis derrière j'entrevoie des buissons de différentes tailles parfois fleuris couleur lilas. J'emprunte le chemins le plus utilisé il traverse le parc. Je m'intéresse au milieu du parc , et exploite le panorama . Je m'extasie devant le spectacle du thé vert de la pelouse. En continuant, je m'aperçois que sur ma droite l'automne gagne du terrain peu à peu. Le feuillage vert mousse très dense se meure et devient carmin puis pierre de ciel. La mort se sent venir, nos grands hommes perdent leurs feuilles. Ils se dénudent avec discrétion jour après jours, charmant nos yeux devant le bal des feuilles voltigeuses. Un tourbillon de couleurs froides s'offre à nous. Le soleil timide ne semble pas vouloir s'introduire dans ce lieu de recueillement. Des familles de végétations se sont crées sous les arbres et tel un mère celui-ci les couve en son sein protégeant ainsi cette progéniture d'adoption. Sur la droite d'autres morts pour le confort de l'homme le chemin continue me voilà bientôt sur la rue, mon odorat s'éveille un odeur de sucrée émane du restaurant à droite. Voilà je passe les grilles du jardin, je suis maintenant dehors le gris de la pierre et du béton envahie mon chant de vision. Le bruit des quelques oiseaux laissent place aux moteurs des voitures empruntant la rue. Adieu, toi petit lieu de verdure....

 

Repost 0
Published by nailartpassion - dans Mes textes
commenter cet article
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 10:12

Hello les filles alors je vous poste un petit article avant mon départ je rentre que lundi soir chez moi dc se seront des articles programmés jusque là ^^ je voulais vous montrer mon nail art en accord avec ma tenu pantalon et gilet blanc et haut rouge ^^ ...

 

berlingo.jpg

 

alors base orange de yves rocher, vernis rouge paillettes de mes liner et blanc de mes liners

 

moi je dit simple efficace et parfaitement en adéquation avec ma tenue ^^

 

tenue1.jpg

Repost 0
Published by nailartpassion - dans Mes créations
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de nailartpassion
  • Le blog de nailartpassion
  • : Mon intention est de me faire plaisir dans ma nouvelle passion qui est le Nail Art à travers ce site.
  • Contact

Giveways / Concours

Partenariats

 

 

http://www.nailangel.fr/banniere/nailangel125x125px.gif

 

Animation-Emnails-Yoko-200px-3.gif

 

nailissima.jpg

pb.jpg

pna.jpglm.jpg